Noms de famille toponymiques italiens

NOMS DE FAMILLE DÉRIVÉS DE LIEUX OU DE PAYS D’ORIGINE :

La coutume de désigner une personne par son lieu d’origine est très ancienne et dusage courant. L’on trouve ainsi, en Italie, des patronymes tels que LOMBARDI (“Lombard”), VENEZIANI (de VENISE), PUGLISI (des POUILLES), ROMANI (“Romain”), TREVISANI (de TRÉVISE), FIORENTINI (de FLORENCE), VERONESI (de VÉRONE)…etc.

NOMS DE FAMILLE TOPONYMES :

Cette très grande catégorie de noms de famille Italiens a pour origine les endroits topographiques près desquels les
familles ont vécu: châteaux, églises, hameaux, villes ou rivières. Elle comprend des patronymes tels que : BOSCHI
(“Forêt”), CAMPI (“Champs”), DALLA CHIESA (“de l’église”). DALLE VIGNE (“des vignes”), DI POGGIO (“du coteau”), DEL POZZO (“du puits”), DELLA PORTA (“de la porte”) …

Certaines familles se sont vues attribuer des patronymes ayant pour origine des noms de végétaux ou d’animaux parce que leur ancêtre commun en avait les apparences ou les attributs. L’on trouve ainsi, par exemple : PERI (“Poire”). OLIVA (“Olive”), ALLORI (“Laurier”), OLMI (“Orme”), PALMA (“Palmier”), CASTAGNA (“Châtaigne”), MELI (“Pomme”), LEONI (“Lion”), CICOGNA (“Cigogne”) etc ….

Une curiosité de l’onomastique italienne est que, compte de la multiplicité des dialectes locaux et des corruptions
phonétiques que cela entraîne dans la prononciation des racines latines ou autres, l’on peut souvent – mais pas toujours – retracer l’origine régionale d’un patronyme italien rien qu’à sa désinence finale. Ainsi, les noms de famille qui se terminent en en “aghi” et en “oldi” (“AIRAGHI”, “BELINZAGHI”, “BIRAGHI”, “ARNABOLDI”, “GASTOLDI”, “UBOLDI” …) sont pour le plus souvent d’origine lombarde, ceux qui se terminent par “igo” ou par les consonnes “l”, “n” et “r” (“BARBARIGO”, “GRADENIGO”, “PASQUALIGO”, “CANAL”, “MANIN”, “CARRER” …) ont tous une provenance vénitienne.

La terminaison “utti” (“BIASUTTI”, “GREGORUTTI”, “ZANUTTI”, “ZORUTTI” …) indique une origine frioulane, la plupart des patronymes toscans se reconnaissent par leur finale “ai” ou “aiuoli” (“ASTAI”, “BICCHIERAI”, “”FERRAI”, “RUCELLAI”, ‘BIADAIUOLI”, “CASCAIUOLI”, “SERAIUOLI” …), “isi” (“TROISI”, “PUGLISI” …) est une désinence typiquement sicilienne ou napolitaine, de nombreux noms de familles sardes se terminent en “u” ou “as” (“CAFFEDU”, “CUGURRU”, “MANNU”, “CANNAS”, “FURCAS”, “PIRAS” …) et ceux piémontais en “audi”
et “asco” (“BAUDI”, “GRIBAUDI”, “BAGNASCO”, “CEVASCO”, “REZZASCO”…).